Impact European

"NOUS SOMMES UN JOURNAL INDÉPENDANT"

Super League: le Toulouse Olympique n’a pas tenu le choc et s’incline à domicile contre St Helens

3 min read
Le Toulouse Olympique, derniers du classement, reçu sur son propre terrain, le leader et triple tenant du titre St Helens, lors de la 14e journée de Super League. Les Anglais qui étaient tombés, le 19 mars dernier à Ernest-Wallon, cette fois, ils n'ont pas trébuché.

Le Toulouse Olympique, derniers du classement, reçu sur son propre terrain, le leader et triple tenant du titre St Helens, lors de la 14e journée de Super League. Les Anglais qui étaient tombés, le 19 mars dernier à Ernest-Wallon, cette fois, ils n’ont pas trébuché.

L’enjeu pour les Olympiens est toujours de remonter au classement afin de sortir de la zone rouge.
Pour les Saints, l’objectif est de rester premier du classement et de ne pas se faire rejoindre par les Dragons Catalans qui campent deux points derrière.

On compte deux confrontations entre le TO et les Saints : la première fois était en 2010, en Challenge Cup, où les Olympiens s’étaient inclinés 56 à 16 ; la dernière confrontation remonte à mars dernier où les Bleus et Blancs se sont imposés 22 à 20 sur leur pelouse au stade Ernest-Wallon.

L’équipe de St Helens reste dominatrice dans cette compétition et n’a perdu que deux matchs depuis le début de la saison. Leur but le 4 juin a était de prendre leur revanche sur le TO et de rester en tête du classement.

Regan perce la défense toulousaine, s’appuie sur Srio pour trouver Morgan Knowles, dont la vitesse laisse cloué le pourtant très vif Olly Ashall-Bott. L’Anglais file aplatir pour le premier essai des Saints (2-4).

Regan Grace dynamite la défense toulousaine et une nouvelle fois, le côté gauche haut-garonnais est pris en défaut : Konileti Hurrell peut s’échapper tout seul le long de la ligne. Le Tongien prenant une telle avance à la course, qu’il parvient à aplatir entre les poteaux. Makinson transforme (2-14).

Regan Grace opportuniste, intercepte un ballon et s’en va aplatir seul entre les perches. Makinson transforme (8-26).

Dans les 10m adverses, Chris Hankinson est trouvé en bout de ligne et parvient à aplatir. Il transforme lui-même (14-26).

Le Toulouse Olympique battu à domicile par le leader St Helens (28-14).

Regan Grace l’homme clé de St Helens

Le Gallois de St Helens a donné le tournis aux Toulousains pendant la quasi-intégralité de la partie. L’ailier gauche, symbole de la vivacité et de la maîtrise technique des Saints, a donné bien du fil à retordre à son vis-à-vis toulousain, le Perpignanais Ilias Bergal. Auteur d’un essai plein d’opportunisme, il est aussi à l’origine directe du troisième essai de St Helens.

Battus pour la 12e fois en 14 matches cette saison, les Toulousains restent derniers du classement. Ce samedi, ils ont paru physiquement un cran en dessous de leurs adversaires. Prochain match : la réception de Castelford, équipe du milieu de tableau, dimanche 12 juin (15h30).

TOULOUSE : Ashall-Bott ; Bergal, Jussaume, Hankinson, Russel (o) Norman (m) Albert ; Puech (cap.) ; Dixon, Peyroux ; Alvaro, Marion, Navarrete. Sont entrés en jeu : Paulo, Hansen, Sangaré, Cunningham.

ST HELENS : Hopoate ; Makinson, Hurell, Mata’utia, Grace (o) Welsby (m) Lomax (cap.) ; Knowles ; Sironen, Batchelor ; Walmsley, Roby, Lees. Sont entrés en jeu : Bell, Lussick, Paasi, McCarthy Scarsbrook.

Laisser un commentaire

Ce site Web utilise les cookies. En poursuivant sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies. 

RSS
Follow by Email