Impact European

"NOUS SOMMES UN JOURNAL INDÉPENDANT"

Jean-Luc Mélenchon en Meeting à Montpellier

4 min read
Jean-Luc Mélenchon, candidat de l’Union Populaire était en meeting devant 8.000 personnes au Parc des Expositions Sud Arena de Montpellier le 13 février 2022.

Jean-Luc Mélenchon, candidat de l’Union Populaire était en meeting devant 8.000 personnes au Parc des Expositions Sud Arena de Montpellier le 13 février 2022.

Jean-Luc Mélenchon, candidat à l’élection présidentielle a pris la parole après de nombreux acteurs et militants tels que Didier Maïsto ancien patron de Sud Radio, engagé pour la démocratie; Lazare Razkallah, syndicaliste CGT des TUI, Alma Dufour, militante écologiste condamnée pour avoir décroché un portrait de Macron; Valérie Labatut, engagée aux côtés d’Anthony Smith pour une vraie inspection du travail ; Farida Chikh, infirmière elle aussi victime de violences policières ; Claire Lejeune, militante pour les droits écologiques et sociaux ; Aurélie Trouvé, ex-porte-parole d’Attac et présidente du Parlement de l’Union populaire ; Bérenger Cernon, cheminot engagé pour le transport public et syndicaliste CGT.

Le candidat a précisé que son équipe travaillait depuis plus d’un mois. Ils ont enchainé les meetings et les réunions publiques.

Jean-Luc Mélenchon a indiqué sa fonction principale, celle de présenter morceau par morceau l’ensemble du programme « L’Avenir en commun ». Renseigner sur l’esprit dans lequel le programme est construit, informer sur les objectifs visés et surtout les mesures qu’il contient.

Pour le candidat de l’Union populaire, la campagne fait partie d’un tout, et n’est que le début d’une nouvelle ère à laquelle participera la population. Pour lui, la population ne viendra pas soutenir le gouvernement mais elle participera à la bataille politique et aux rapports de force qui seront nécessaires à créer.

Jean-Luc Mélenchon est revenu sur le début du néo libéralisme dans les années 90. Le candidat rappelle l’invasion en Irak, le régime économique, en précisant que ce néo-libéralisme, ce capitalisme à outrance déferla sur le monde entier. En conséquence, les services publics sont détruits voire inexistants, les inégalités s’accentuent. Il était question dans ces années de fonder un nouvel ordre du monde. Tout ceci a mené à une crise de civilisation humaine, la vie des gens, leur consommation a changé. A ce jour, ils sont nombreux à ne pouvoir vivre décemment.

Jean-Luc Mélenchon précise que « Ce régime a crée le chaos, il n’arrive pas à s arrêter ».

Jean-Luc Mélenchon rappelle les manifestations pour repousser la réforme des retraites en 1995, en 1998, le peuple français avec un bulletin de vote a établi les 35h; tandis qu’en Europe, on assistait à une montée du populisme.

Le candidat de « l’Union Populaire » énonce que « La force politique fut détruite au profit de populiste ».

Jean-Luc Mélenchon a évoqué la France de Jean-Jaurès, Jean Jaurès disait « la France, la République jusqu’au bout ». Il rappela les rebellions, les manifestations, les manifestations des gilets jaunes méprisés, insultés, hués et traités de tous les noms. Jean-Luc Mélenchon fait appel à la résistance et l’esprit rebelle qui caractérisent les Français.

Pour Jean-Luc Mélenchon, Il faut réduire les inégalités. Il revient sur la crise sociale d’une ampleur considérable, sur le déséquilibre terrible entre ceux qui ont tout et ceux qui n’ont rien.

Le candidat a dénoncé les 236 milliards d’euros gagnés par les milliardaires français pendant la pandémie. Les 27 personnes dans le monde ont autant que la moitié de l’humanité, ceux-là n’ont rien du tout.

Il est aussi revenu sur l’Or gris, l’argent fait au détriment de nos anciens dans les EPHAD. Jean-Luc Mélenchon a mis en lumière les riches qui ont profité de la suppression de l’ISF, la mise en place de la Flat Tax. C’est pourquoi, le candidat a nommé Emmanuel Macron de « Président des Riches ».

Le candidat de l’Union populaire propose une France souveraine s et veut sortir de l’OTAN, il ne veut pas que la France soit « le wagon de l’OTAN », libre, non alignée.

Jean-Luc Mélenchon revient sur la crise géo politique et sur la menace d’une guerre entre l’Ukraine et la Russie. Le candidat de l’Union populaire précise que partout dans le monde, les frontières craquent et pour la première fois, l’affaissement de l’Empire Nord Américain se précise.

Jean-Luc Mélenchon souligne l’urgence de la situation climatique, « il y a d’urgence climatique, et c est comme si rien ne se passait ». Le candidat a pris au sérieux la situation climatique. Il revient sur le fait que la moitié de l’humanité se retrouvera en situation de stress hydrique. De ce fait, de nombreuses migrations vont s’effectuer, comme cela se remarque déjà depuis quelques années. Même notre pays est touché.

Jean-Luc Mélenchon ne veut pas de nouveaux EPR qui ne fonctionneront pas et dont on ne sait pas traiter les déchets.

Jean-Luc Mélenchon a fini son meeting en précisant qu’il était possible de voter dans 2 mois pour son programme avec l’augmentation du SMC à 1.400 euros, le blocage des prix des produits de première nécessité et le passage à la retraite à 60 ans. Pour lui, rien ne sert de faire travailler les personnes au-delà d’un certain âge, ils sont fatigués, voire malades et d’office coûteront à la sécurité sociale. De ce fait, il vaut mieux des personnes heureuses de profiter de leur vie. Une vie n’est pas faite que de labeur.

Pour Jean-Luc Mélenchon, Emmanuel Macron prévoit encore moins d’allocations de chômage, une retraite à 64 ans… !

Laisser un commentaire

Ce site Web utilise les cookies. En poursuivant sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies. 

RSS
Follow by Email