Impact European

"NOUS SOMMES UN JOURNAL INDÉPENDANT"

HK EN CONCERT AU BAL DES OUBLIES DU DALO

4 min read
Samedi 9 avril, le chanteur Kaddour Hadadi était en concert place de la Bastille pour soutenir les "Oubliés du DALO".

Samedi 9 avril, le chanteur Kaddour Hadadi était en concert place de la Bastille pour soutenir les « Oubliés du DALO ».

Action du DAL

Depuis le 5 mars, les « oubliés du DALO se relaient jour et nuit place de la Bastille pour obtenir un engagement sérieux de relogement et un hébergement stable et décent des familles sans logis en attente de relogement. Ils demandent aussi la suspension des expulsions des familles menacées.

L’action continue malgré les intempéries et les élections présidentielles. Ils ne lachent rien!

Le DAL (association Droit Au Relogement) accompagne les familles. en danger. Ensembles, ils ont été reçus par la Préfecture de Paris-IDF, puis au Ministère du Logement mais sans résultat à ce jour.

Qu’est-ce que la loi DALO?

Selon la loi DALO (Droit Au Logement Opposable), le Préfet doit reloger un foyer validé, après examen de sa situation par la commission départementale, dans un délai de 6 mois, en application et le respect de ladite loi.

Un bal solidaire organisé par HK

Samedi 9 avril, HK (Kaddour Hadadi) et son groupe « Les Saltimbanks » organisaient un bal pour les « Oubliés du DALO ». Il a appelé les Parisiens à venir le rejoindre place de la Bastille à 13h pile pour chanter et danser en soutien des 200 familles sans logis, très mal logées ou en instance d’expulsion.

Pour ce moment solidaire et fraternel, il a évoqué les paroles de l’Abbé Pierre: » Gouverner, c’est d’abord loger son peuple! » et a invité les participants à apporter leur instrument pour jouer avec lui sur ses titres: « Danser encore », « Dis-leur que l’on s’aime » ou « On ne lâche rien ».

Qui est HK?

Kaddour Hadadi ou HK est un « saltimbanque citoyen du monde » comme il se définit. Né en septembre 1976 à Roubaix (59) dans le quartier de la Potennerie, ce fils d’immigrés Kabyles, marchands de fruits et légumes, et petit-fils d’un poilu de la première guerre mondiale, se fait connaître alors qu’il a 15 ans et monte son premier groupe « Juste cause », branché par le hip hop.

Entre 2005 et 2009, il forme le groupe « Ministère des Affaires Populaires » (MAP), du hip hop avec un accordéon et un violon. Ils sortent 2 albums: « Debout là-dedans » en 2006, année où ils sont « Révélation du Printemps de Bourges » et « Les Bronzés font du Ch’ti » en 2008.. Il font aussi de nombreux concerts.

C’est également en 2009 qu’il forme le groupe « HK et les Saltimbanks » ; ils écrivent des chansons le long de leurs déplacements sur les routes. C’est ainsi que le premier album « Citoyen du Monde » sort fin janvier 2011. Il comprend le titre « On ne lâche rien », repris ensuite dans les manifestations mais aussi dans le film « La vie d’Adèle ».

En 2012, sort le second album, »les temps modernes », dans lequel il rend hommage à Stéphane Hessel, un grand résistant qu’il a rencontré en 2010. On y trouve aussi une reprise du titre de Jacques Brel, « Amsterdam » ainsi que des titres avec de nombreux amis invités comme Flavia Coelho, Karimouche, Souad Massi et une apparition du groupe MAP au complet.

La même année, HK publie son premier roman, »J’écris donc j’existe »(ed. Riveneuve), une auto-fiction dans laquelle il parle de sa ville natale, Roubaix.

En 2013, il présente l’album « Les Déserteurs », dans lequel il interprète des classiques de la chanson française en version châabi (Padam Padam, Toulouse, Les P’tits papiers, Vesoul, Né quelque part, Le Plat Pays, L’Affiche rouge, Les Passantes, Sous le ciel de Paris, La Chanson des vieux amants)… .

En 2014, il publie son second roman « Néapolis » (Ed. Riveneuve).

Le 30 novembre 2015, il est parmi le signataires de l’Appel des 58: « Nous manifesterons pendant l’état d’urgence ».

En 2017, il signe la musique du film documentaire « J’ai marché jusqu’à vous » , récits d’une jeunesse exilée, réalisé par Rachid Oujd qui a aussi réalisé le clip. On y retrouve les titres « J’ai marché jusqu’à vous » et « Refugee ».

Par ailleurs, de par son engagement à gauche, sa chanson « On ne lâche rien » devient hymne de campagne. Il sort aussi un 3ème ouvrage « Le coeur à l’ouvrage en 2017.

2020 est l’année de son 4ème livre, « Sans haine, sans arme et sans violence ». La même année paraît l’album « Petite terre ». Lors de la pandémie, il doit annuler un spectacle avec son groupe car déclaré « non essentiel ». Il crée alors la chanson « Danser encore » qui est repris à l’étranger (Allemagne, Italie) et devient l’hymne pour l’ouverture de la culture.

Un flashmob a lieu en mars 2021 à la gare du Nord et à la gare de l’Est à Paris. On le retrouve ensuite dans des rassemblements en France et en Europe. Cela suscitera des polémiques . Il décide aussi d’annuler des concerts durant l’été 2021 car opposé au passe sanitaire durant les spectacles pour des raisons éthiques.

Laisser un commentaire

Ce site Web utilise les cookies. En poursuivant sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies. 

RSS
Follow by Email