Impact European

"NOUS SOMMES UN JOURNAL INDÉPENDANT"

Enerlis accélère son développement sur la transition énergétique à travers la France et l’Europe

5 min read
Nous avons voulu interroger une success story dédiée à ces transformations pour comprendre la portée du changement à accomplir.

La transition énergétique et écologique est l’enjeu majeur de la relance économique. Nous avons voulu interroger une success story dédiée à ces transformations pour comprendre la portée du changement à accomplir.

Aujourd’hui, portée par les objectifs ambitieux de la France en termes de neutralité carbone et par un environnement règlementaire favorable, Enerlis est à un tournant de son histoire.

Aurélie Gaudillère, présidente d’Enerlis, a annoncé le 6 juillet lors d’une conférence de presse, la nouvelle ambition de la PME devenue un véritable Groupe : « nous voulons atteindre 1 milliard d’euros de chiffre d’affaires d’ici 2030 ».

Créée en 2013, en hyper croissance, avec déjà plus de 50 millions d’euros de chiffre d’affaires, Enerlis est un opérateur global de « services en efficacité énergétique et en énergies renouvelables. Elle propose à ses clients (collectivités locales, bailleurs sociaux, industries…), de l’amont à l’aval, de diminuer leur facture énergétique et de réduire leur empreinte environnementale.

En général, les entreprises communiquent sur leurs augmentations de capital après closing. Enerlis procède à l’envers : la société annonce aujourd’hui une prochaine collecte auprès d’un fonds d’investissement et sur 25% de son capital. « Le partenaire financier sera choisi à la fin du mois », précise Aurélie Gaudillère, présidente de cette société de services énergétiques fondée en 2013 avec Thierry Martin et Laura Pinçon. Ils doivent apporter leurs titres dans une société commune créée avec l’investisseur.

Le groupe Enerlis dispose de trois leviers pour accélérer son développement et devenir ainsi un acteur majeur du nouveau monde énergétique, un contributeur actif à la neutralité carbone des territoires.

1. la stratégie d’intégration de nouvelles expertises constitue le premier levier de développement. Proposant un panel de solutions allant de la rénovation énergétique à la production – distribution d’énergies renouvelables, à destination des acteurs publics comme privés, Enerlis est déjà présent sur toute la chaîne de valeur. Elle vient de créer en complément deux sociétés, l’une dédiée à la fourniture de carburant hydrogène décarboné aux collectivités, l’autre à une offre de compensation carbone pour ses clients et pour ses propres activités.

2. le développement international de l’entreprise est déjà présent sur toute la France, DROM compris, à travers ses 13 agences. Ce réseau lui assure une grande proximité avec ses clients (bailleurs sociaux, collectivités, copropriétés, industrie, tertiaire, agriculteurs) et ses partenaires locaux. Le groupe souhaite désormais se déployer en Europe, avec une première filiale créée en Espagne pour développer l’activité solaire, et d’autres implantations à l’étude, en Italie ou en Scandinavie.

3. le développement est financier: Pour pouvoir assurer et financer son développement tout en étant capable de saisir des opportunités de croissance externe, Enerlis ouvre son capital à un fonds d’investissement. Les trois fondateurs associés, qui détiennent l’intégralité du capital aujourd’hui, souhaitent ainsi céder une part minoritaire du capital de la société, et ont mandaté la banque Rothschild pour les accompagner.

Enerlis est un groupe énergétique indépendant présent en France et en Europe. Opérateur global de la transition énergétique, propose une approche intégrée : il articule ses savoir-faire en efficacité énergétique et énergies renouvelables (borne de recharge, solaire, petite hydroélectricité, hydrogène bas carbone…) pour les secteurs du bâti et de la mobilité. Il conçoit, réalise et finance les projets de rénovation énergétique de ses clients publics et privés en s’engageant sur les résultats. Créée en 2013, Enerlis a réalisé en 2020 un chiffre d’affaires de 93 millions d’euros, en hausse de plus de 65 % par rapport à 2019. Elle emploie aujourd’hui plus de 185 collaborateurs, la sociétéveut atteindre 1 milliard d’euros de chiffre d’affaires d’ici 2030.

Avant tout poursuivre notre travail sur la rénovation énergétique et surtout sur la décarbonation du territoire. Diminuer toujours et encore l’empreinte environnementale et créer des villes plus propres. Voilà vers quoi on se dirige. Notre ambition, tant en croissance externe qu’en croissance interne, est d’arriver à 300 millions d’euros de chiffre d’affaires dans 5 ou 10 ans. Cela passe aussi par des rénovations plus globales, en répondant à des marchés de partenariat avec les régions ou les départements. Nous avons d’ailleurs signé un partenariat avec l’ADF, l’association des départements de France. Enerlis est appelé à travailler de plus en plus au niveau macro-économique. »

L’idée étant de prendre en main la problématique, par exemple, d’une mairie, d’un bailleur social ou d’un client privé et de lui proposer toutes les solutions qui vont lui permettre de baisser sa facture énergétique, et de diminuer son impact environnemental. En fait, ce qui est intéressant avec la genèse d’Enerlis, c’est que nous sommes partis d’un constat économique pour arriver à la problématique écologique.

C’est aussi lié au coût de l’électricité. Quoi qu’on en dise, nous avons un coût de l’électricité très bas par rapport aux autres pays. Ceux-ci font donc face à un coût frontal et par conséquence, ils réfléchissent plus aux économies que nous ne le faisons.

Avec le COVID, on a vu que les pouvoirs publics, dans l’urgence pandémique et économique, ont réussi à agir très vite et à simplifier les démarches.

La Transition énergétique que le gouvernement veut accélérer, c’est bien, les 15 milliards de plus pour la financer, c’est très bien, mais il faut un accompagnement et une aide de l’état, financière certes, mais surtout une aide et une action en matière de simplification, c’est fondamental.

L’entreprise espère signer un contrat important en septembre avec un constructeur de bus partenaire, mais nous n’avons pas le nom de l’entreprise car le contrat n’a pas été signé, mais nous pourrions spéculer sur les noms de grands constructeurs en France, tels que :

  •  il existe quelques usines qui produisent des autobus : Heuliez Bus, Irisbus, Evobus;
  • des constructeurs actuels de bus et cars: · Iveco Bus · Mercedes-Benz · SETRA · MAN · Neoplan · Scania · Van Hool;
  • d’autres sites sont conçues pour aménager des minibus : Durisotti, Gruau, Trouillet. Ces sites de production assemblent des véhicules destinés au marché français, mais aussi pour l’exportation.

N’importe lequel de ces constructeurs pourrait être l’un des partenaires après la signature du contrat en septembre avec Enerlis.

Laisser un commentaire

Ce site Web utilise les cookies. En poursuivant sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies. 

RSS
Follow by Email