Warning: Undefined variable $title in /customers/a/d/f/impact-european.eu/httpd.www/wp-content/plugins/one-marketgoo/hook.php on line 199 Warning: Undefined variable $title in /customers/a/d/f/impact-european.eu/httpd.www/wp-content/plugins/one-marketgoo/hook.php on line 199 Warning: Undefined variable $title in /customers/a/d/f/impact-european.eu/httpd.www/wp-content/plugins/one-marketgoo/hook.php on line 199 NOUVEL ENDROIT POUR UNE NOUVELLE FETE DE L'HUMA - Impact European

Impact European

"NOUS SOMMES UN JOURNAL INDÉPENDANT"

NOUVEL ENDROIT POUR UNE NOUVELLE FETE DE L’HUMA

7 min read
2022-22ème édition, la Fête de l'humanité a pris ses nouveaux quartiers au coeur de l'Essonne. Présente sur l'Aire des Vents à la Courneuve durant les 21 années précédentes, elle a lieu cette année sur l'ancienne base aérienne 217 au Plessis-Pâté, près de Brétigny-sur-Orge,

2022-22ème édition, la Fête de l’humanité a pris ses nouveaux quartiers au coeur de l’Essonne. Présente sur l’Aire des Vents à la Courneuve durant les 21 années précédentes, elle a lieu cette année sur l’ancienne base aérienne 217 au Plessis-Pâté, près de Brétigny-sur-Orge,

Cette nouvelle édition qui a eu lieu les 9, 10 et 11 septembre, a apporté des nouveautés suite à son déménagement lié à la construction du chantier des Jeux Olympiques 2024. On y a découvert des pistes, des espaces verts et même des studios de cinéma. Ce fut une fête engagée au service de toutes et de de tous, au service de combats communs.

Histoire de la Fête de l’Huma

Née en 1930 à Athis-Mons dans l’Essonne, la Fête de l’Huma a eu lieu dans plusieurs endroits depuis sa création. C’est ainsi qu’on la connue à Bezon, Garches, au bois de Vincennes, au parc Montreau à Montreuil, sur les terrasses de Meudon puis à la Courneuve, depuis 1999 et aujourd’hui sur la base 217 du Plessis-Pâté, à nouveau dans l’Essonne. Evénements politiques, découvertes multi- culturelles, plaisirs gastronomiques avaient rendez-vous avec le public pour de nouvelles habitudes et de nombreux souvenirs.

Organisé tous les ans par le journal “L’Humanité”, cet événement se tient au cours du second week-end de septembre depuis sa création par Marcel Cachin, directeur du journal, en 1930.. Ce rassemblement permet des discussions et des échanges autour de la solidarité. Ce fut aussi le premier événement populaire à organiser de grands concerts internationaux en plein air dès 1936 avec le Front Populaire qui ramena 300 000 participants. A la fin de la seconde guerre mondiale, en 1945, il a réuni un million de visiteurs. Dans les années 1970, on a pu voir Pink Floyd en 1970, Joan Baez en 1971, The Who en 1972, Chuck Berry en 1973 .On ne compte plus les grands noms qui ont été présents lors des différentes éditions de ce festival , soit près de 50 concerts dont ceux de Stevie Wonder, Cesaria Evora, Noir Désir, Jimmy Cliff, Juliette Gréco ou Johnny Hallyday. Depuis 2012, des stars internationales se sont succédées: Pete Doherty et Shaka Ponk en 2012, M et Zebda en 2013, Massive Attack en 2014, Manu Chao en 2015, Joe Star et The Chemical Brothers en 2016.

Durant 3 jours, on note aussi la présence d’un village du Livre, de nombreux spectacles d’arts vivants, des projections cinématographiques, des expositions artistiques mais aussi des débats, des tables rondes et des conférences.

Programmation 2022

Plus grand évènement culturel de France, l’édition 2019 a attiré environ 450 000 visiteurs sur trois jours. En 2022, la nouvelle Fête de l’Humanité sur l’ancienne base aérienne 217 du Plessis-Pâté a été repensée. En 2020, la manifestation fut annulée pour cause de pandémie, elle était de retour en 2021 pour sa dernière édition à la Courneuve (93).

Cette année de grands noms étaient annoncés: Sexion d’assaut, Dutronc & Dutronc, Kungs ou encore Gauvain Sers et Camélia Jordana, Christophe Maé, Benjamin Biolay, Deluxe ou encore L’Impératrice.

9 septembre

Scène Angela Davis

  • 21h40-23h00 : Kungs
  • 20h10-21h10 : Laylow
  • 18h40-19h40 : Benjamin Biolay
  • 17h20-18h10 : Ronisia

Scène Joséphine Baker

  • 22h20-23h30 : L’Impératrice
  • 20h50-21h50 : Camélia Jordana
  • 19h20-20h20 : Soviet Suprem
  • 17h50-18h50 : Youv Dee

Scène Zebrock Nina Simone

  • 22h50-0h00 : Odezenne
  • 21h20-22h20 : Cyril Mokaiesh
  • 20h10-20h50 : Lisa Ducasse
  • 18h40-19h40 : Grünt
  • 17h10-18h10 : Bops

Scène Humacumba

  • 04h00-06h00 : Pardonnez-nous
  • 02h00-04h00 : Kittin & The Hacker
  • 0h00-02h00 : Kiddy Smile

10 septembre

Scène Angela Davis

  • 21h30-23h00 : Sexion d’assaut
  • 19h50-21h00 : Selah Sue
  • 16h40-17h50 : Ibeyi
  • 15h20-16h10 : Zamdane

Scène Joséphine Baker

  • 22h20-23h30 : Deluxe
  • 20h40-21h50 : Danakil
  • 19h10-20h10 : Ziak
  • 17h40-18h40 : Bagarre (club)
  • 16h10-17h10 : Les Wampas
  • 14h50-15h40 : Ladaniva

Scène Zebrock Nina Simone

  • 23h00-0h00 : Kid Francescoli
  • 21h30-22h30 : Catastrophe
  • 20h00-21h00 : Sniper
  • 18h30-19h30 : Cheval Fou
  • 17h00-18h00 : Gunwood
  • 15h50-16h30 : Carmen Sea
  • 14h20-15h20 : Astéréotype

Scène Humacumba

  • 04h00-06h00 : Manu le Malin
  • 02h00-04h00 : Helena Hauff
  • 0h00-02h00 : Sama’ Abdulhadi

11 septembre

Scène Angela Davis

  • 18h30-19h50 : Dutronc & Dutronc
  • 16h50-18h00 : Christophe Maé
  • 15h20-16h20 : The Excitements
  • 13h30-14h50 : Le Grand Choeur du Canto General, dirigé par Jean Golgevit

Scène Joséphine Baker

  • 19h00-20h10 : Skip The Use
  • 17h20-18h30 : Gauvain Sers
  • 15h50-16h50 : Kimberose
  • 14h30-15h20 : Terrenoire

Scène Zebrock Nina Simone

  • 18h20-19h20 : Jupiter & Okwess
  • 17h00-17h50 : Eesah Yasuke
  • 15h50-16h10 : Ghinza
  • 14h20-15h20 : Patrick Coutin

Agora de l’Humanité

Durant 3 jours, créateurs, syndicalistes, députés, intellectuels, responsables politiques et militants associatifs ont participé à des réunions dans un espace au centre de la Fête, sur l’esplanade Jean Jaurès, où ils ont pu débattre sur la vie politique, les luttes sociales, les sciences et la culture. Les visiteurs ont pu rencontrer de grandes personnalités lors d’universités populaires.

Le premier jour de ce rendez-vous de toute la gauche, a été marqué par l’inauguration de la Fête avec le discours du directeur de l’Humanité, Fabien Gay. Après le séminaire du Secours Populaire avec Gustave Massiah, ancien président du CRID, Hélène Duclos et Ismaïl Hassouneh,la soirée pour la paix et la solidarité internationale a commencé.
Les jours suivants ont vu les interventions de Fabien Roussel, patron du PCF qui a soulevé une polémique, jugeant que “les allocations nourrissent le chômage”,à l’inverse des représentants de la NUPES. “Dans ma France, il n’y a plus de chômage, il n’y a plus d’allocations chômage, il n’y a plus de RSA, il n’y a plus de revenu de substitution qui permettent de nourrir le chômage”, a-t-il déclaré. Cette version de la Fête de l’Huma fut aussi l’occasion pour un couple de voir leur union scellée par Fabien Roussel, lui-même, devant des milliers de personnes.. Ce fut aussi le grand retour des socialistes et de Jean-Luc Mélenchon après 6 ans d’absence.

Le Village du monde

L’inauguration du Village du monde par Fabien Gay, a eu lieu samedi matin. De nombreux débats ont ensuite eu lieu sur 2 jours sans oublier l’action de députés écologistes qui ont manifesté leur désaccord avec la politique chinoise devant le stand du pays, dénonçant le sort des Ouïghours et demandant leur libération. L’ambassade de Chine promettait pourtant “une expérience festive”.

Le village a été établi pour lutter contre le capitalisme, l’impérialisme et l’oppression tout en célébrant la solidarité internationale en témoignant de leurs combats respectifs. Parmi les sujets, on trouvait cette année, “Mettre fin au blocus des Etats-Unis à l’encontre de Cuba depuis 60 ans”, “L’appel à la libération de l’avocat franco-palestinien Salah Hamouri et du journaliste afro-américain Mumia Abu-Jamal”

Des débats et entretiens

Durant 3 jours, la thématique a été la Paix, que ce soit dans le conflit ukrainien, la guerre israëlo-palestinienne, les affrontements au Sahel ou au Yémen, sans oublier le bras de fer entre les Etats-Unis et la Chine. Les pénuries alimentaires, l’inflation, les bouleversements climatiques et économiques ont montré que les crises politiques et les renversements de pouvoir, demandent une solidarité internationale.

Le débat “Fâchés pas fachos ? Ou vote d’adhésion aux idées du RN ?”, a opposé Pierre Wadlow, docteur en sciences politiques, Bruno Nottin, responsable du PCF, François Ruffin, député Nupes/FI, Louise Gaxie, de la fondation Gabriel Peri, Violaine Girard, sociologue et Marine Tondelier, élue Europe Écologie Les Verts.,

Jean-Luc Mélenchon a été interrogé depuis la tribune de l’Agora. Il a parlé de l’inflation liée à la Covid, causant une augmentation plus importante que 10% . Il a demandé la taxation des supers profits, pour montrer qui est l’ennemi. Sa proposition de bloquer les prix date de l’an dernier. Jean-Luc Mélenchon a défendu la NUPES face aux réserves de Fabien Roussel et François Ruffin

Un face-à-face sans con cession a opposé Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT à Roland Lescure, ministre chargé de l’industrie. La CGT appelle à une grande journée de mobilisation sociale le 29 septembre pour gagner des augmentations de salaire. Face à l”inflation galopante, le pouvoir d’achat en recul et le contexte social tendu, le gouvernement prône la sobriété Les 2 parties ont confronté leurs visions de la politique industrielle après la crise sanitaire et maintenant la crise de l’énergie.

Dernier jour

Dimanche 11 septembre, dès 12h15, une séance extraordinaire à l’Assemblée Nationale est retransmise en direct. Les nouveaux députés NUPES défendent des projets de loi qu’ils soumettent aux votes du public de l’Agora: Anna Pic (PS) défend un projet de loi pour une taxe sur les superprofits, Soumya Bourouaha (PCF) plaide pour la hausse du SMIC et des salaires et la garantie jeune, Jean-Victor Castor (GDR) pour la restitution des terres en Guyane, Marie Porchon (EELV) pour le respect d’une règle verte sur les limites planétaires et Rodrigo Arenas (FI) pour la gratuité pleine et entière de l’école.

A 13h30, un débat opposait Natacha Polony, directrice de la rédaction de Marianne, à Fabien Gay, directeur de l’Humanité.. Enfin, à 17h30, le dernier débat:”Quand le capitalisme déforme le ballon rond. Le foot peut-il rester populaire?”, réunissait Marie-Georges Buffet, ancienne ministre des sports (PCF) et François Da Rocha, historien.

Bilan 2022

Avec près de 400 000 entrées, la nouvelle édition de la Fête de l’Huma, présente pour la première fois sur l’ancien aérodrome 217 dans l’Essonne, fut un succès. Le public était au rendez-vous malgré les averses. Les aficionados ont suivi malgré le changement de lieu ils ont retrouvé les débats, les concerts et des nouveautés cette année.

About Post Author

Laisser un commentaire

Ce site Web utilise les cookies. En poursuivant sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies. 

RSS
Follow by Email
Warning: Undefined variable $title in /customers/a/d/f/impact-european.eu/httpd.www/wp-content/plugins/one-marketgoo/hook.php on line 199 Warning: Undefined variable $title in /customers/a/d/f/impact-european.eu/httpd.www/wp-content/plugins/one-marketgoo/hook.php on line 199