Impact European

"NOUS SOMMES UN JOURNAL INDÉPENDANT"

Obsèques des frères Bogdanov: les cercueils entrent dans l’église de la Madeleine

2 min read
La messe a débuté vers 15H00 à l'église de la Madeleine, où s'étaient notamment déroulées les obsèques de Johnny Hallyday en décembre 2017. Sur le livret de messe, une photo des jumeaux, avec cette phrase qui leur est attribuée: "dans l'univers rien n'est impossible!".

La messe a débuté vers 15H00 à l’église de la Madeleine, où s’étaient notamment déroulées les obsèques de Johnny Hallyday en décembre 2017. Sur le livret de messe, une photo des jumeaux, avec cette phrase qui leur est attribuée: « dans l’univers rien n’est impossible! ».

Le chanteur Francis Lalanne, devenu porte-voix des antivax et arrivé sans masque, l’écrivain Raphaël Enthoven, l’ancien ministre Luc Ferry, faisaient partie des proches venus dire adieu à Igor et Grichka, les jumeaux les plus célèbres de la télévision française, notamment connus pour leur émission de science-fiction Temps X sur TF1.

Les deux corbillards identiques, apportant les deux cercueils de chêne clair côte à côte, ont rassemblé lundi à l’église de la Madeleine, à Paris, des proches et des centaines de personnes, pour dire aux frères Bogdanov, décédés du Covid à six jours d’intervalle, un dernier adieu.

La cérémonie qui a rassemblé les proches des jumeaux, dont les 6 enfants d’Igor. Dans l’édifice religieux, ses deux filles, Sasha et Anna-Claria, ont tenu un discours totalement poignant pour saluer la mémoire de leur père. Elles ont notamment raconté l’hospitalisation d’Igor Bogdanov, dont « le temps en salle d’attente, les cent pas dans les couloirs, avec les alarmes de l’hôpital, des corps reliés à des machines… » Et d’évoquer le dernier souffle du défunt : « On y a tenu ta main avant le grand départ. Ton départ a été aussi poétique et inattendu que ta vie”, ont déclaré les filles d’Igor Bogdanov.

Pendant ce dernier adieu, Alexandre, a également prononcé quelques mots bouleversants à l’attention de son père et de son oncle. « Seigneur, je te confie mon papa ainsi que Grichka », a ainsi déclaré le jeune garçon de 10 ans. À ses côtés, sa mère, Amélie de Bourbon-Parme, ex-épouse d’Igor Bogdanov, a pris la parole : « Vous aviez table ouverte au ministère de l’Éducation nationale, là où ton ami Luc Ferry vous accueillait. Tu n’es plus là, mais vivant à jamais dans notre cœur ». Wanceslas, né de sa relation avec Ludmilla d’Oultremont, a pour sa part entonné un chant. Et sur le livret installé dans l’édifice religieux, une photo des jumeaux, avec cette phrase : « Dans l’univers rien n’est impossible ! » Une ultime référence à leurs recherches scientifiques.

Les jumeaux devraient reposer à Saint-Lary dans le Gers, leur village de naissance. Grichka et Igor Bogdanov devraient être inhumés dans l’intimité.

About Post Author

Laisser un commentaire

Ce site Web utilise les cookies. En poursuivant sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies. 

RSS
Follow by Email